Causes, symptômes et troubles liés à la fatigue

Épinglé sur Mood

Il est important de connaître comment cette fatigue a pu s’installer. 

Pathologies à l’origine de la fatigue : 

FibromyalgieDouleurs diffuses et fatigue chronique. Personne stressée, émotive et anxieuse. Possible choc émotionnel.
Signes de fatigue : insomnies, maux de tête + ventre.   
SpasmophilieFourmillements au niveau des bras, jambes, bouche, difficulté à respirer, vertiges, nausées, douleurs diffuses, sensation paralysante. Caractérisée par une hypersensibilité neuromusculaire et affective. Souvent déclenché par le stress. Carence en vitamines et minéraux surtout calcium et magnésium. 
Traitement : repos, rééquilibrage alimentaire, retour au calme intérieur possible médicament.   
Mononucléose infectieuse (maladie du baiser)Maladie caractéristique de la jeunesse. Caractérisée par une forte fièvre possible ganglion. Fatigue intense et prolongée : conseil repos impératif et sans modération.  
Dépression nerveuseSommeil moins régulier, intérêt pour le travail diminue, impression de s’ennuyer, goût à rien, plus de plaisir, plus d’importance à l’aspect physique, plus envie de voir du monde, difficulté à s’exprimer = signe de dépression nerveuse.
Symptôme : modification de l’humeur se caractérise par une tristesse profonde, douleur morale, dévalorisation de soi-même, importante anxiété, diminution des fonctions intellectuelles, baisse de l’activité motrice, sentiment de fatigue intense, maux de tête, trouble digestif, trouble respiratoire et cardiaque.   
Hypertension et hypotensionFacteurs fréquents : excès de sel, d’alcool, tabac, obésité, sédentarité, stress, certains médicaments, hérédité.  Signes : fatigue, signes dépressifs, désordres hormonaux. 
Traitement : hygiène de vie, alimentaire, médicament.   
Migraine chroniqueMal de tête.  Définition : affection familiale caractérisée par des accès répétitifs de maux de tête, très variables dans leur intensité, leur fréquence et leur durée. Ces accès sont généralement situés d’un seul côté de la tête et habituellement associés à des nausées ou à des vomissements.  Le déclenchement n’est pas le fait d’un seul événement, mais l’accumulation de plusieurs facteurs. 
Signes : douleurs moitié de la tête. Nausées et vomissements répétés, précédés de troubles visuels. Se déclenche souvent le matin tôt (cause : possible chute de sucre dans la nuit).   
Les acouphènesDiverses manifestations auditives excluant toute stimulation externe sonore. 
Signes : bourdonnements plus ou moins intense, intermittents ou pour certains quasi-permanents. Sifflements, miaulements, bruissements de feuillage ou tintements. Peuvent être accompagné de vertige.  Retentisse le moral de l’individu, altère la qualité du sommeil et de vie du patient.   
Veines et surcharges pondéralesRelation entre la surcharge pondérale et l’insuffisance veineuse.  Handicap, baisse du moral, prise de poids excessive, souffrance physique. 
Définition surcharge pondérale : augmentation de la masse grasse et donc du nombre de cellules adipeuse. Les modifications morphologiques vont entraîner des freins au retour veineux. 
Souffrance : circulatoire avec sensation de jambes lourdes, douleurs des membres inférieurs (surtout position debout prolongée).  Fatigue physique accentuer et sensation de lourdeur générale qui au long terme se transforme en fatigue générale.   
Le bruxismeDéfinition (autre nom : bruxomanie ou bruxomanie) : grincement des dents inconscient.  Manifeste pendant la nuit, lors du sommeil.  Tension musculaire favorisant l’usure des dents (aplatie et abîmé), la dent finie par présenter une hypersensibilité au chaud et au froid et à l’acidité des aliments. Possibilité d’atteindre le nerf et provoquer une fracture.  Douleur souvent ressentie à l’endormissement et au réveil. 
Cause : problème d’alignement provoquant un déséquilibre gênant, stress.   
Le foieFonction : sécrétion de la bile, rôle dépuratif, élimination de cholesterine et d’autres toxiques.  S’il est trop sollicité il peut se fatiguer et s’user, fonction peuvent être altéré par : l’alcool, le tabac, les corps gras.  Important de désintoxiquer notre organisme.   
Le piedPied assure un confort physique général. 
Signes : douleurs dorsales, lombaires, difficulté à tenir debout longtemps, gêné handicapante.  Bien choisir ces chaussures est primordial.   
La touxPas systématiquement une maladie, elle est avant tout un mécanisme de protection de l’organisme servant à expulser les corps étrangers. Peut-être le signe de maladie grave. 
Différents types de toux (fatigue et sensibilité variable) :  Toux nerveuse : consécutive au stress  Toux sèche : quintes douloureuses et fatigantes.  Toux grasse : hypersécrétion de mucus bronchique, réaction bronchique anormale ou surinfection.  Toux allergique : due à des allergies.  Certains médicaments peuvent provoquer de la toux. Peut-être du à un reflux gastro-œsophagien ou bien peut être un symptôme révélateur de la dépression.  Souvent plus marquée la nuit, en position allongée.   
Le syndrome des jambes sans reposHeure du coucher : manifestation des douleurs et autres gênés insupportable. 
Symptôme : fourmillements des membres inférieurs, agacements, nécessité impérieuse de bouger, sensations désagréables au niveau des jambes, picotements, sensations de brûlure, douleurs profondes.  Altération évidente de la qualité du sommeil (personne dort par tranche et accumule un déficit de sommeil) conséquence lourde sur l’équilibre physique et moral de l’individu (à long terme). 
Soulagement : marche, mouvement, activation des membres inférieurs, massage, douche. 
Possible cause : génétique, carence en fer, vitamine ou déficit hormonal.   
Posez-vous les bonnes questions :
En positions assise ou couchée, ressentez-vous un besoin irrésistible de remuer les jambes ?
Ressentez-vous des fourmillements désagréables ?
Ces sensations apparaissent-elles lors de période d’inactivité ou de repos ?
Remuer les jambes dans ces cas-là vous soulage-t-il ?Avez-vous du mal à vous endormir ?
Vous a-t-on déjà dit que vous aviez des mouvements brusques des jambes pendant le sommeil ?
Avez-vous des mouvements involontaires et brusques dans la journée ?
Des membres de votre famille se plaignent-ils de ces mêmes sensations désagréables ?  
La ménopauseSigne : bouffée de chaleur (conditionné par l’environnement). Fatigue + stress = facteurs d’augmentation de ces symptômes.  Lié à la carence en hormone œstrogène. 
Conséquences des bouffées de chaleur : insomnie, gêne sexuelle, gêne sociale, problème esthétique.  
Le syndrome du lundi matinPathologie réelle. Se manifeste dès la 1ère heure de travail.
Symptôme : toux, oppression, difficulté respiratoire, yeux et gorge irrités, difficulté de concentration, maux de tête, sentiment de découragement, maux de dos.
Cause : stress, ambiance et condition de travail.  
HyperthyroïdieFatigue inhabituelle et sommeil ne soulagent plus. Déficit hormone thyroïdienne.
Symptôme : épuisement, peau pâle et sèche, cheveux et poiles ternes, crampe, fourmillement, voie rauque. Rythme de vie ralenti.  
Troubles digestifsFatigue évidente.
Cause : stress, mauvaise nutrition.
Traitement : mesure hygiéno-diététique. Respect des règles de l’alimentation.   Nous ne pouvons aborder les affections digestives sans évoquer la mise en garde contre l’abus de laxatifs. Ces derniers sont des éléments d’automédication dangereux pour la personne mal informée. Vendus en effet sans ordonnance à des individus souvent soucieux de leur fonctionnement intestinal, mais ne jugeant pas nécessaire de consulter, la consommation fait place à un abus provoquant, à long terme, une irritation parfois irréversible de la muqueuse intestinale. Elle se met à sécréter davantage, sans qu’on puisse cette fois l’arrêter, et l’on aboutit à un état de diarrhée chronique.  
L’anosmieAffection olfactive. Perte évidente de l’odorat, possible ralentissement considérable sur le psychisme de l’individu et sur la qualité de vie.  
L’anémieSigne : Fatiguée sans raison particulière, baisse de régime, manque de tonus, sensible au froid, sujet aux infections, pâleur de la peau.
Conséquence : métabolisme des neurotransmetteurs avec possible trouble de l’humeur.   Indispensable au transport de l’oxygène par les globules rouges, le fer est également au cœur de protéines présentes dans les muscles et le cœur, fournissant l’oxygène dont nos muscles ont besoin pour assurer leur travail. Une carence ferrique peut également avoir également des conséquences sur le métabolisme des neurotransmetteurs, entraînant chez certains des troubles de l’humeur.  
Anémie : diminution du taux d’hémoglobine dans le sang (moyenne 4 à 5g).  
L’alimentation, ou plutôt l’insuffisance quantitative ou qualitative alimentaire, est un des 1er facteurs déclenchant l’anémie : une consommation abusive de sucres rapides, une insuffisance des apports de glucides lents, un apport hydrique insuffisant… Les bases saines de la diététique ne sont malheureusement pas toujours respectées. L’abus de tabac, une tension trop faible, un manque prolongé de sommeil, ou un excès de stress, sont encore des causes évidentes de ce mal.  
Troubles du sommeilRythme de sommeil régulier = garantie une bonne qualité de vie. Il n’est cependant pas acceptable de souffrir au quotidien des troubles divers qui affectent le repos (stress, angoisse, soucis divers).  Véritable réparateur nocturne de notre organisme, lorsqu’il est sain, le sommeil regroupe entre autres les fonctions vitales de régénération de nos cellules, il renforce nos défenses, il économise notre énergie, remet notre horloge biologique à l’heure et régule notre appétit.
Altération = défenses immunitaires diminuent souvent causées par des insomnies.
Conséquences : fatigue chronique + trouble de l’humeur, ralentissant la qualité de vie sociale, familiale et professionnelle.  
Troubles dentairesMauvais placement dentaire : douleurs diverses, migraines, entraîne des troubles cardiovasculaires, infection respiratoire, naissance prématurée, diabète, abcès au cerveau.
Trouble : parodontite (inflammation chronique, s’attaquant aux tissus de soutien de la dent). Arrêt de la cigarette bénéfique pour la santé des dents. Une mauvaise dentition peut engendrer des conséquences esthétiques, mais aussi peut empêcher de manger équilibré et ainsi augmenter les facteurs de fatigue chronique.
TabacNocive pour la santé.
Conséquence : affection des voies respiratoires et cardiovasculaire, dents et cheveux ternes, fatigue prononcée, accentue les rides, risque de cancer, surdité, diminue la densité osseuse, altère les fonctions de la mémoire et de la concentration.  
Grosse fatigue ? Voici ce qu'il faut faire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close